Cette reconversion n’est pas de tout repos, mais elle mérite d’être faite si vous êtes passionné par les métiers du design et de la décoration d’intérieur. Vous allez vous amuser durant le travail, même si au début, la recherche de clients sera assez fastidieuse. Mais aucun obstacle ne résiste à une volonté de fer associée à la passion ! Le home-staging consiste à améliorer drastiquement la décoration d’une maison pour la rendre captivante. Une fois qu’elle est mise sur le marché immobilier, elle se vent alors très rapidement. Souvent, le coup de foudre suscité chez l’acheteur est tel que ce dernier n’impose aucune condition. Dans ce cas, la stratégie de mise en avant du logement a réussi à 100%. Dans la formule la plus simple, au niveau administratif, vous travaillez pour des vendeurs. Néanmoins, vous pouvez aussi acheter, rénover et revendre.

La question de l’approvisionnement

Vous devez répertorier des artisans, mais également des boutiques de meubles et d’aménagement intérieur comme Viadurini. Ayez également les bonnes adresses de quincailleries, de magasins de bricolage ainsi que de d’enseignes spécialisées en tissus d’ameublement. Plus vous avez d’excellents fournisseurs et prestataires, mieux vous aurez un travail de qualité. Vos idées et votre savoir-faire sera la base de l’excellence de votre prestation. Mais avant tout, prenez rendez-vous auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat pour la question des compétences. Suivez, éventuellement, une formation adaptée aux besoins de l’home-stager.

La question administrative

Si vous faites le choix d’acheter dans une optique de rénovation et de revente, il est vivement conseillé de vous adresser à un avocat, à un expert-comptable et à la chambre de commerce. Les deux premiers vous donneront des conseils adaptés à votre situation, tandis que vous trouverez auprès de la CCI des indications complémentaires ainsi que des précisions. La question principale est le choix de la forme de votre entreprise. La deuxième question importante a trait aux formalités juridiques et administratives concernant les opérations d’achat et de rénovation. Si vous faites le choix de travailler pour des vendeurs, optez pour le statut de travailleur indépendant ou celui d’auto-entrepreneur. La première formule vous ouvre les portes de plusieurs formes juridiques (entreprise individuelle, EURL, SARL, EIRL) et de deux régimes fiscaux (micro-entreprise et réel simplifié).

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.