La défiscalisation désigne l’ensemble des dispositifs légaux mis en place par les gouvernements successifs permettant aux particuliers et/ou aux entreprises de réduire le montant d’un ou de plusieurs de leurs impôts (impôt sur le revenu ou impôt sur la fortune notamment) en choisissant de réaliser un investissement particulier dans un domaine donné.

Les dispositifs les plus connus sont ceux de la défiscalisation immobilière: la loi Girardin, la loi Censi-Bouvard, et bien sûr la loi Pinel. Offrant des avantages fiscaux importants et permettant de se bâtir un patrimoine immobilier tout en se dégageant quelques revenus complémentaires, les lois de défiscalisation immobilière rencontrent un franc succès. Mais attention, il est parfois difficile de faire la part des choses, et personne n’est à l’abri de tomber dans le piège de certains vendeurs sans scrupules n’hésitant pas à jouer de la naïveté et de la confiance aveugle des investisseurs. Voici donc trois conseils pour bien préparer son projet d’investissement.

1- Bien choisir son emplacement

Lorsque l’on souhaite investir dans un logement dans le cadre d’un dispositif de défiscalisation, la question de la situation du bien est d’une importance capitale. En effet, chaque dispositif va de pair avec certaines exigences dans ce domaine : pour être éligible, l’investissement doit se faire dans une zone où la demande de logements est très forte. De plus, il faut que la nature du bien, sa taille et ses autres caractéristiques soient en adéquation avec la demande locale. Ne cédez donc pas aux beaux discours de certains sur une zone «en plein développement» qui ne trouverait finalement pas preneur …

2- Ne pas acheter à tout prix

Dans tout dispositif de défiscalisation immobilière, il existe un prix d’achat plafond que le promoteur ne peut dépasser. Mais il arrive fréquemment que ce plafond dépasse de loin les prix du marché dans certaines régions. Il est donc très important de se renseigner en amont sur les prix pratiqués dans la zone choisie afin de ne pas se laisser avoir et de faire une simulation sur la loi Pinel avant d’investir.

 

 

3- Ne pas croire à une garantie de l’État

Certains promoteurs et constructeurs se servent du nom des dispositifs légaux, comme celui de la Loi Pinel, pour alimenter leurs campagnes de publicité. Mais il faut bien garder en tête que le fait qu’un logement soit éligible à un quelconque dispositif de défiscalisation ne signifie en aucun cas que l’État garantit la sécurité d’un investissement. Soyez donc toujours vigilant!

 

 

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.